Fuite

IRSI : La recherche de fuite, une étape essentielle de la résolution des dégâts des eaux en copropriété

Écrit le 02/06/2022

Lorsque vous subissez une fuite, il vous appartient selon la convention IRSI de contacter votre assurance habitation, que vous soyez propriétaire ou locataire du bien, afin de les faire intervenir en recherche de fuite.

A tout moment, vous pouvez être confronté à la découverte d’une fuite dans votre logement en copropriété. La question qui se posera alors, est qui est responsable de la recherche de fuite, autrement dit qui doit faire intervenir un plombier afin de déceler l’origine des dégradations au sein de votre logement ?

En cas de dégâts des eaux sans origine connue, il est important de prévenir en premier lieu votre assurance habitation (propriétaire occupant ou locataire).

Votre assureur vous indiquera la marche à suivre. 

Néanmoins, sachez qu’il ne faut pas hésiter à demander le passage d’un plombier en recherche de fuite, qui sera directement mandaté par votre assureur.

Il s’agit de l’application de la convention IRSI, qui précise que la recherche de fuite incombe à la personne sinistrée, qui peut l’obtenir par son assureur.

Le rôle du syndic dans la recherche de fuite

La recherche de fuite est initiée par le copropriétaire ou le locataire victime d’un dégâts des eaux.

Le syndic intervient dans deux situations particulières :

  • L’ensemble des éléments indique que l’origine de la fuite revêt un caractère commun (fuite au dernier étage provenant du plafond, infiltrations par façade …)
  • Malgré les recherches de fuites effectuées par les différents copropriétaires / locataires, aucune origine en partie privative n’est décelée. Le syndic en lien avec l’assurance de la copropriété lance de nouvelles opérations de recherche de fuite complémentaires.

PARTAGE

L'article vous a plus ? Partagez le !

PLUS D'ARTICLES

Nos derniers articles

Actualités

Prix du Gaz et bouclier Tarifaire

La sortie de la crise sanitaire post COVID à pour conséquence une forte relance économique. Cette reprise crée un déséquilibre entre l’offre et la demande qui entraine une hausse du prix du gaz.

Lire cet article

Le cabinet IFNOR utilise des cookies sur son site web pour vous offrir l’expérience la plus pertinente en mémorisant vos préférences et vos visites répétées.